La protection de l'environnement et la santé et sécurité au travail

La protection de l'environnement tout comme la santé et la sécurité des travailleurs constituent des priorités pour l'affinerie. De par leur nature, les activités des usines de traitement de zinc soulèvent des préoccupations pour l'environnement, la santé et la sécurité, y compris la possibilité d'effets nuisibles sur l'environnement et la sécurité des travailleurs.

Plusieurs programmes et initiatives ont été mis en application afin de réduire au minimum l'impact sur les exploitations. Au cours des dix dernières années, l'affinerie a investi plus de 100 millions de dollars dans la protection de l'environnement.

Les exploitations de l'affinerie sont soumises à de nombreuses lois, politiques et lignes directrices gouvernementales se rapportant à la protection de l'environnement et à la santé et la sécurité au travail, y compris la qualité de l'air et de l'eau, de même que la manutention et l'élimination des déchets. L'affinerie se conforme substantiellement à toutes les lois applicables se rapportant à la protection de l'environnement et à la santé et la sécurité au travail.

Système de gestion environnementale
L'affinerie a adopté un système exhaustif de gestion environnementale (SGE) qui comporte une politique environnementale, de même que la mise en oeuvre de codes et de procédures, notamment des codes de pratiques, descriptions de postes, procédures d'exploitation, règles et responsabilités, formations à l'intention des employés, communications au public et aux employés (y compris un comité de sensibilisation de la collectivité locale), mesures d'urgence, analyses des dangers et audits. Le système a été certifié ISO 14001-2004 en novembre 2005.

Consulter la Politique environnementale (73 K PDF).

Au fil des ans, l'affinerie a réussi à réduire considérablement ses rejets d'effluents dans l'eau par des investissements dans de nouveaux équipements et grâce aux compétences et à l'engagement de ses employés à l'égard de l'environnement.

Traitement des eaux usées
L'usine de traitement des eaux usées a été modernisée en 1998 pour traiter des solutions provenant de trois sources : les filtrats prétraités (de la récupération du zinc) en provenance du processus de filtration du jarosite, l'acide faible purgé et retraité (pour en retirer le mercure et le sélénium) et toute l'eau de pluie recueillie sur le site. Le procédé de traitement de l’acide faible pour l’enlèvement du mercure a été modifié en 1998 pour réduire les rejets de sélénium.

Gestion des émissions atmosphériques
Les émissions de SO2 des usines d’acide ont fait l’objet d’un important programme d’amélioration (2005-2006) pour réduire les émissions fugitives. L’usine modélise en temps réel ses émissions de SO2 pour s’assurer de sa conformité environnementale. Deux stations de mesure supplémentaires de la qualité de l’air ambiant ont été installées à proximité des milieux résidentiels.

Gestion des résidus miniers
Jarofix
JarofixLe procédé Jarofix traite environ 160 000 tonnes par année de résidus de jarosite.Suivant ce procédé de classe mondiale mis en service à la fin de 1998, le matériel épaissis du processus de lixiviation est pompé dans trois filtres à courroie pour l'égouttage et le lavage.

Les résidus de jarosite sont ensuite soumis à un processus de stabilisation et solidification à l'aide de chaux et de ciment Portland. Le mélange est déversé dans un camion à benne pour être transporté jusqu'à un site d'accumulation, situé environ 1 km plus loin. Le Jarofix sèche et se transforme en résidu solide, chimiquement et physiquement stable. Le site d'accumulation Jarofix a une durée de vie de plus de 50 ans. L’affinerie a mis en oeuvre un plan de restauration continu des aires d’accumulation de résidus miniers. Deux sites ont été restaurés à date pour une superficie totale de 27 hectares.

Règlements futurs
Les règlements futurs pourraient réduire les limites permises d'émissions de toutes sortes, tant dans l'air et l'eau que les déchets et les matières dangereuses, et pourraient accroître les conséquences financières des déversements. Une tarification annuelle des rejets est maintenant en vigueur par le Ministère du développement durable, de l'environnement, de la faune et des parcs. Les politiques et les programmes de l'affinerie, l'amélioration continue de la gestion environnementale et l'accent sur l'innovation ont permis d'élaborer et mettre en application des mesures efficaces permettant de maintenir les émissions à des niveaux conformes aux exigences réglementaires. Le Gérant croit que le respect de ces politiques et programmes ainsi que leur renforcement permettront à l'affinerie de se conformer aux exigences des futurs règlements de façon efficace sur le plan des coûts, toutefois, rien ne garantit que ce sera le cas.

Santé et sécurité
Un milieu de travail sain et sécuritaire est non seulement essentiel à notre succès, il contribue à notre réputation en tant qu'employeur de choix, en nous permettant d'attirer et de garder en poste des employés compétents et dévoués.

Avec la collaboration de nos employés, nous concentrons nos efforts sur la mise en place d'un système de gestion qui repose sur une stratégie de développement durable et incorpore les pratiques de gestion les plus performantes en mettant l'accent sur la réduction des accidents (91% de réduction du nombre d'accidents à signaler depuis 2006). Notre approche est largement fondée sur l'identification et l'évaluation des risques afin de maintenir notre rendement en matière de fréquence d'accidents et d'avoir un impact positif sur la gravité de ceux-ci. Nous maintenons nos exigences quant à l'obligation de rendre compte et d'établir des pratiques de travail sécuritaires.

Imprimer la page
Haut
Conditions d'utilisation   -   Politique sur la protection de la vie privée